Publication

2020 Année particulière

NANTES LE 26 JUILLET 2020

Une année particulière ...

 

 Année singulière. En mars, après quelques hésitations, nous sommes partis à la rencontre de nos amis et très bien accueillis dès notre arrivée au milieu de la nuit ... Selon les localités, très belles fêtes, très beaux récits des enfants, fierté des parents, des enseignants et de nos partenaires mais ... comment raconter ces belles rencontres au milieu de nulle part ... !

Ce sont nos partenaires, à travers les discours – kabary, qui résument le mieux ces actions réalisées, grâce à vous, amis donateurs. Nous les partageons avec plaisir dans cet AKO-ECHO. Ils s’adressent à vous aussi. Emotions garanties partout où nous sommes passés !

Et puis, le "Coronavirus" est arrivé générant une situation inédite... Nous sommes stoppés par le confinement avant l’escapade sur TOAMASINA. Nous sommes "frustrés" autant que nos amis de ces rencontres annulées. Cependant, en étant au Centre Marie Angèle, nous sommes dans le concret. Il nous faut trouver les mots rassurants pour parvenir à soutenir les filles inquiètes de "leurs familles" en situation de vulnérabilité.

En deux mois dans le village, parmi nos constats UN FAIT : c’est à la seconde génération que nous pouvons mesurer l’impact de l’éducation reçue au CMA. En effet, les enfants accueillis et/ou soutenus en 1987 sont devenus des parents responsables ... Actuellement, leurs enfants sont scolarisés, les grands sont en Première, en Terminale dans les établissements scolaires de la commune de SABOTSY NAMEHANA ou travaillent déjà après une formation qualifiante. Les filles du CMA 2020 sont bien soignées et vivantes malgré leur enfance cabossée.

En ces temps difficiles, ici comme là-bas, poursuivons nos actions pour consolider nos réalisations. Continuons d’offrir un peu de bonheur et l’espoir d’une vie meilleure. Nous vous remercions vivement de votre confiance.  

Bel été et portez-vous bien. Amicalement.

Jeannine DESNEUF-RAMPANANA

Présidente

Publié dans AKO ny Zaza Malagasy - ECHO des Enfants Malgaches N°41-2020

Journal des donateurs et adhérents de l'association

AKO N°41-2020

 Quand confinement se transforme en ouverture

 

Partis le 10 mars, nous devions rentrer le 4 avril. Mais le 19 mars le confinement a été décrété à Madagascar et nous a gardés dans l’île jusqu’au 21 mai. Les écoles sont fermées et les déplacements très limités. Nous sommes au Centre Marie Angèle où 38 filles de 8 à 17 ans ne peuvent plus être scolarisées. La décision est prise rapidement de ne pas laisser partir celles qui ont " un peu " de famille car les conditions sanitaires à l’extérieur les exposeraient au risque de contamination.

Le côté positif : nous nous sommes découverts. Nous n’étions que de lointains " parents Vazaha ". Nous nous sommes adaptés à la situation. Transformés en professeurs pour pallier à l’absence de scolarisation, en cuisiniers plusieurs fois. Initiation à l’informatique dans la salle que nous avons optimisée. Installation de petits panneaux solaires, coupe de bois utilisé en cuisine et réparations multiples. Chaque intervention de notre part est vécue comme un cadeau.

Ces filles intimidées au départ sont devenues nos amies : " nos filles ". Avides de connaître cet " ailleurs ". Nous avons aussi chanté, dansé, joué ensemble et écouté les récits de leurs vies cabossées quand la totale confiance s’est installée. Et nous avons appris beaucoup nous-même. Relativisant les manques. Nous connaissions les difficultés, nous les avons vécues : les coupures régulières d’électricité, le manque d’eau courante, les installations sanitaires succinctes, les embouteillages monstrueux et polluants de la capitale et les files d’attente interminables pour obtenir le moindre papier administratif. Et ceci accepté sans exaspération, avec philosophie.

En conclusion, nous dirons que les choses les plus simples font des bonheurs inestimables de part et d’autre.

Jeannine DESNEUF- RAMPANANA  ; Odile et Jean-Michel PRIOU-GUILLEMOT

 

Publié dans AKO ny Zaza Malagasy - ECHO des Enfants Malgaches N°41-2020

Journal des donateurs-adhérents de l'association

AKO N°40-2019

NANTES le 27 novembre 2019

 

Le parrainage collectif

 

Les enfants et les adolescents des familles les plus pauvres sont les plus exposés aux carences sous toutes les formes. Ce qui entraîne leur déscolarisation.

Pour cette nouvelle année scolaire, 3978 élèves sont dans les structures appuyées par notre association dont 1360 bénéficient d’un repas par jour à la cantine scolaire. Ces chiffres sont provisoires.

Afin d'améliorer les résultats scolaires pour tous, dans les domaines de l'éducation et de la santé, Zaza Malagasy selon ses moyens contribue à la nutrition des élèves.

Pour cela, nous encourageons les jardiniers à agirdans l’intérêt de tous, en incitant à produire des cultures saines et abordables. Maintenir les acquis dans l’approvisionnement en eau potable et l’assainissement à la ferme, dans les centres et les écoles soutenus.

L’Insertion sociale et professionnelle des jeunes à travers l’atelier de menuiserie est un succès. La réorientation progressive des Sections Techniques vers les cours de cuisine ... pour trouver des débouchés dans l’hôtellerie par exemple ... est à développer.

Le parrainage collectif a fait ses preuves, un aperçu dans ces pages. Vous pouvez nous aider, non seulement pour donner aux enfants la possibilité d’aller à l’école mais aussi de jouer comme au camp E A M d’Ambalakisoa Toamasina.

Merci de votre fidélité et votre confiance renouvelée chaque année. Merci à ceux qui nous ont rejoints et qui apportent leur soutien.

L’équipe Zaza Malagasy vous souhaite de très belles fêtes de fin d’année et leurs meilleurs vœux pour 2020.

Amicalement.

Jeannine Desneuf-Rampanana

Présidente

 

Dans la publication AKO ny Zaza Malagasy - ECHO des enfants malgaches N° 40-2019

AKO N°39 - 2019

ECOLE SAINT LOUIS DE GONZAGUE

Après plusieurs mois de désordres et de crise politique, les malgaches ont finalement conclu les élections présidentielles et ont reçu avec joie le nouveau Président Andry RAJOELINA.

Le nouveau Président et son gouvernement semblent bien animés et motivés pour aider et soulever Madagascar. L’entretien des routes est bien commencé aussi à SABOTSY NAMEHANA. La plus belle nouvelle à propos des routes est que la route pour ANALAROA a été bien terminée et donc il faudra y aller pour voir.

                        Récemment nous avons participé à la « Fête des écoles catholiques » dans le district de Sabotsy NAMEHANA. Les écoles primaires sont 16, les secondaires sont 08 et il y a un Lycée. Pendant une semaine les écoles ont fait des compétitions sportives, récréatives et culturelles dans différents villages. Les 12 et 13 Mai à NAMEHANA.

Les compétitions, les résultats avec médailles et coupes : De nombreux élèves du secondaire ont eu des médailles dans les compétitions sportives.
Les élèves de la classe de 8ème de S.L.G ont eu le meilleur prix en danse malagasy  

La petite Daniella du Centre Marie Angèle de la classe de 9ème s’est exhibée dans un beau KABARY (discours). Elle a été très appréciée et applaudie et elle a eu le deuxième prix sur toutes les écoles du District.

Cette semaine nous sommes entrées dans un climat calme et silencieux pour se préparer aux examens du deuxième trimestre. Après cela les élèves devront affronter le troisième trimestre avec plusieurs examens : CEPE, BEPC, BAC aux niveaux ZAP, CISCO, CATHOLIQUE et enfin LES EXAMENS OFFICIELS D’ETAT.

Les 754 élèves du collège « SAINT LOUIS DE GONZAGUE » avec le corps enseignant et les parents sont très reconnaissants aux AMIS DES ZAZA MALAGASY pour l’aide précieuse à l’école : pour la cantine scolaire, les élèves les plus en difficulté, les enseignants et la Promotion Féminine. Que Dieu vous en récompense

Sr M. Dorothée et Sr M. Gabrielle

 

 Dans AKO ny Zaza Malagasy N°39-2019

Publication déstinée aux adhérents-donateurs de l'association

 

AKO N°36-2017

NANTES le 4 décembre 2017

 

Transmettre les connaissances et les bonnes habitudes

Madagascar a eu du mal à lutter contre l’épidémie de peste pulmonaire en raison de la pauvreté et de l’insalubrité ET à cause des dispositifs de santé publique très limités. Les dommages sont amplifiés par la faiblesse du niveau d’instruction de la population et la difficulté de communication.

Une crise sanitaire de cette ampleur a de lourdes conséquences dont la rentrée scolaire tardive, le 06 novembre. Il est difficile d’évaluer et de prédire les séquelles, il faut rattraper le temps perdu.

Cette crise sans précédent nous conforte dans la pertinence et le choix de nos actions. Depuis plusieurs années, nous œuvrons pour améliorer les conditions sanitaires, la prévention des maladies liées au manque d’hygiène et diminuer les affections chroniques. Notre association met l’accent sur la nécessité de son apprentissage dès la petite enfance, dans les écoles et les centres soutenus, en rénovant entièrement les blocs sanitaires avec usage de l’eau.

Notons aussi l’installation d’un bloc opératoire au dispensaire pour soigner plus d’enfants et éviter les pénibles déplacements de 90 km. Remercions les équipes médicales qui acceptent ces "expéditions" depuis la capitale pour le bien-être des petits handicapés.

Il faut accentuer la sensibilisation des villageois qui gravitent aussi autour de ces actions, les responsabiliser pour qu'ils puissent ensuite transmettre les connaissances et les bonnes habitudes d'hygiène aux plus jeunes.

Nous vous remercions de la confiance accordée. Votre soutien est précieux et indispensable. Faites nous connaître, soyez notre ambassadeur.

Amicalement

 

Jeannine Desneuf-Rampanana

Publié dans AKO ny Zaza Malagasy N°36-2017

Journal des adhérents et des donateurs de l'association

AKO N°35 - 2017

 

NANTES le 23 juin 2017

 

Votre soutien est précieux et indispensable !

 Le début de l’année a été particulièrement difficile pour nos partenaires et les enfants. Ils nous le disent souvent dans nos échanges. A l’évidence, tous se battent, s’accrochent et se relèvent. Chaque main tendue est accueillie avec délicatesse.

Ensemble et à chaque fois, nous essayons de soutenir de façon efficace pour trouver la meilleure solution aux problèmes .

Les avancées dans nos actions sont visibles même si, à certains endroits, le soutien est insuffisant pour un résultat « optimal » ... C’est le cas à Ambatomanoina entre autres ...

Nous espérons que notre dernière réalisation, dans la Zone Administrative et Pédagogique d’Analaroa, permettra la cohésion des 13 écoles primaires publiques et des 7 écoles primaires privées pour le développement de l’éducation et de la santé en brousse.

Nous vous remercions de la confiance accordée. C’est grâce à vous que nous pouvons mesurer le chemin parcouru. Votre soutien est précieux et indispensable. Faites nous connaître. Votre enthousiasme sera notre meilleur ambassadeur.

 Amicalement 

Jeannine Desneuf-Rampanana
Présidente

 

Publié dans AKO ny Zaza Malagasy - ECHO des Enfants Malgaches N°35-2017

Journal des adhérents et donateurs de l'association.

 

AKO N° 34 - 2016

NANTES le 5 Décembre 2016

 Sans vous rien ne serait possible

 Dans ces pages nos regards ont permis de constater, une fois de plus, la vivacité de nos actions sur le terrain. Nos partenaires et délégués consacrent beaucoup d’énergie pour établir l’égalité entre les enfants et les adolescents qui fréquentent les structures aidées et soutenues par notre association
E A M Zaza Malagasy. Il faut donner à ces Zaza des bases solides pour se construire un avenir.

Une cinquantaine d’enfants retrouvent le chemin de l’école pour suivre une alphabétisation ou une réinsertion, le repas à la cantine est offert.
D’autres aimeraient aller au collège mais c’est trop loin du village.

Toutes les communes d’Analaroa se mobilisent, même si on n’a pas d’enfants ou petits-enfants à l’école, pour les constructions de nouveaux bâtiments scolaires. Travail fédératif au service des Zaza.

Malgré tout, il y a des résultats encourageants car certains jeunes, issus de nos structures, ont trouvé du travail, nous les avons rencontrés.

Pour cette nouvelle année scolaire, 4449 élèves sont à l’école dont 1512 à la cantine. 102 en Pensionnat.

Nous vous incitons à parler des projets déjà réalisés, en cours et à venir... Elargissons le cercle des Zaza Malagasy.

Nous avons besoin de vous. Sans vous rien ne serait possible.

Soyons vigilants, la misère est tangible et l’angoisse est présente malgré les sourires.

 

Amicalement

Jeannine Desneuf-Rampanana
Présidente

 

AKO  ny Zaza Malagasy - ECHO des Enfants Malgaches N° 34-2016

Extrait du journal des adhérents et des donateurs de l'association.

 

 

Soutenez l'association et venez en aide aux enfants de Madagascar