AKO N°36-2017

NANTES le 4 décembre 2017

 

Transmettre les connaissances et les bonnes habitudes

Madagascar a eu du mal à lutter contre l’épidémie de peste pulmonaire en raison de la pauvreté et de l’insalubrité ET à cause des dispositifs de santé publique très limités. Les dommages sont amplifiés par la faiblesse du niveau d’instruction de la population et la difficulté de communication.

Une crise sanitaire de cette ampleur a de lourdes conséquences dont la rentrée scolaire tardive, le 06 novembre. Il est difficile d’évaluer et de prédire les séquelles, il faut rattraper le temps perdu.

Cette crise sans précédent nous conforte dans la pertinence et le choix de nos actions. Depuis plusieurs années, nous œuvrons pour améliorer les conditions sanitaires, la prévention des maladies liées au manque d’hygiène et diminuer les affections chroniques. Notre association met l’accent sur la nécessité de son apprentissage dès la petite enfance, dans les écoles et les centres soutenus, en rénovant entièrement les blocs sanitaires avec usage de l’eau.

Notons aussi l’installation d’un bloc opératoire au dispensaire pour soigner plus d’enfants et éviter les pénibles déplacements de 90 km. Remercions les équipes médicales qui acceptent ces "expéditions" depuis la capitale pour le bien-être des petits handicapés.

Il faut accentuer la sensibilisation des villageois qui gravitent aussi autour de ces actions, les responsabiliser pour qu'ils puissent ensuite transmettre les connaissances et les bonnes habitudes d'hygiène aux plus jeunes.

Nous vous remercions de la confiance accordée. Votre soutien est précieux et indispensable. Faites nous connaître, soyez notre ambassadeur.

Amicalement

 

Jeannine Desneuf-Rampanana

Publié dans AKO ny Zaza Malagasy N°36-2017

Journal des adhérents et des donateurs de l'association

Soutenez l'association et venez en aide aux enfants de Madagascar

Nous contacter

Enfance Actions Madagascar
Zaza Malagasy

9 allée Beau Rivage
44200 NANTES
France
  • Téléphone : 0240896761
  • Formulaire de contact